21 janv. 2014

ADMISSION POST BAC – APB 2014


Les inscriptions sont ouvertes à compter du 20 janvier

  Elèves en classe de Terminale -  les nouveautés 2014 de la procédure Admission post bac

La ministre de l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, a annoncé la rénovation du portail Admission post bac (APB) en deux temps, cette année puis en 2015 dans l’optique de rendre cette procédure tant redoutée par les élèves de terminale et leurs parents plus accessible.
Voici les nouveautés effectives dès maintenant.
 

Un nombre d’intitulés de licences réduit
Le site évolue conformément à la réforme de la licence. Ainsi, les futurs étudiants, qui peuvent formuler jusqu’à 36 vœux, ne seront plus confrontés à 1.800 intitulés de licence générale mais pourront choisir parmi 45 mentions.

Des souhaits validés automatiquement le 3 avril pour éviter les oublis
Désormais, les vœux formulés en licence lors de la première phase des inscriptions débutant le 20 janvier seront validés automatiquement à l’issue de cette première étape, soit le 3 avril. L’année dernière, 12 % des 754.000 élèves ayant constitué un dossier électronique sur le portail avaient abandonné la procédure ou n’avaient pas validé leur choix.

Un calendrier décalé
Le calendrier est décalé d’une semaine afin que les élèves de terminale puissent répondre aux propositions d’admission après les écrits du baccalauréat et non plus pendant cette période.

Un numéro vert unique de mars à juin
Un numéro vert sera mis en place, dans un premier temps entre mars et juin cette année, puis pendant toute la période d’ouverture du portail l’année suivante afin d’accompagner les utilisateurs dans leur démarche.

Un portail ouvert aux étudiants en première année pour la réorientation
Plus largement, APB ne sera plus réservé aux élèves de terminale puisque les étudiants en première année de licence souhaitant se réorienter dans leur établissement ou dans un autre, pourront maintenant s’inscrire via le portail.

De nouvelles formations intégrées
De nouvelles formations intègrent APB cette année. C’est le cas des Bachelors de technologies de l’École nationale supérieure des arts et métiers (Ensam) et les expérimentations en première année commune aux études de santé (Paces).

Un comité d’usagers créé
Un comité d’usagers incluant parents d’élèves, professeurs, représentants de lycéens et d’étudiants sera créé «pour améliorer le dispositif». Pour l’instant, la gouvernance repose essentiellement sur un comité de pilotage qui rassemble établissements secondaires, supérieurs ainsi que les ministères concernés.


l’inscription sur APB

 

Le 20 janvier marque l’ouverture de la procédure d’inscription et de la formulation des vœux sur Admission post bac. NLF CONSEIL vous propose un petit guide pour aborder les différentes démarches en toute sérénité.

L’inscription s’adresse à tous les futurs bacheliers et concerne tous les types de formations de première année d’enseignement supérieur (université, DUT, BTS, prépa…).

 
 

1. Débuter son inscription

Pour créer son dossier sur le site, en dehors de vos informations personnelles comme votre nom, votre date de naissance,… il ne vous faut que l’INE, votre numéro d’étudiant. Si vous ne l’avez pas, vous pouvez le trouver sur les résultats des épreuves anticipées au baccalauréat, passées en 1ère. Pour ceux qui n’auraient pas ce document, ou pour les élèves en filière professionnelle (qui n’ont pas eu d’épreuves anticipées), adressez-vous à votre établissement, qui vous le donnera.

Une fois que le site vous a identifié, vous devez contrôler et, le cas échéant, corriger les informations qui s’affichent à l’écran.

Après avoir validé vos informations, APB va vous attribuer un numéro de dossier et un code confidentiel. Notez-les bien ! Car ils ne s’afficheront plus. Un conseil : évitez le post-it. Faite une copie écran de la page et enregistrez là sur votre ordinateur. Puis imprimez cette même page et rangez là en lieu sûr. Evidemment, si jamais vous perdez votre code, vous pouvez en redemander un via le formulaire « Codes perdus ». Vous le recevrez par email.

A noter également que APB n’est en rien obligatoire. S’y inscrire et formuler des vœux est fortement recommandé, car cela ne vous engage à rien et peut vous permettre, même si les formations qui y sont proposées ne vous intéressent pas, de vous réserver une solution de repli. Par exemple, si vous partez à l’étranger ou passez un concours qui n’est pas dans APB, vous n’aurez probablement pas encore d’acceptation définitive de la part d’un établissement à cette époque de l’année. APB constitue dans ce cas une sécurité bienvenue.

2. La rubrique Critères sociaux sur APB

Si vous demandez une bourse, vous devez vous rendre sur la rubrique « Critères sociaux ». On vous y propose un simulateur d’attribution de bourse qui vous permettra de savoir si vous remplissez les critères ou non. Attention : cette rubrique ne remplace pas du tout le Dossier Social Etudiant (DES) que vous devez constituer auprès du Crous pour obtenir une bourse.
 

3. La rubrique « Scolarité actuelle »

Il faut contrôler que les informations pré-remplies sont correctes. Si jamais vous constatez une erreur, adressez-vous au plus vite à votre établissement, qui fera les modifications nécessaires.
Vous pouvez intervenir dans l’espace « Détail » et ajouter toutes les informations qui vous semblent pertinentes : pratique d’une LV3, d’une option ou même si vous avez une activité extra-scolaire qui peut influer positivement sur votre dossier, comme l’apprentissage d’une langue par correspondance.

4. La rubrique « Baccalauréat »

Vérifiez les informations pré-remplies de la rubrique « Baccalauréat ». Si jamais vous constatez une erreur, adressez-vous, là encore, à votre établissement.

Une fois ces formalités complétées, il ne reste plus qu’à vous renseigner sur les formations disponibles sur le site et à décider de votre orientation avant de formuler vos vœux.
 
 

La formulation des vœux sur Admission Post Bac

20 janvier au 20 mars
 
 
 
Une fois inscrit, vous êtes prêt pour la deuxième étape: la formulation de vos vœux. Vous avez alors deux mois pour affiner votre wishlist.
 
 

Combien de vœux peut-on formuler ?

Les cursus proposés sont répartis par type de formation (L1, DUT, classe prépa,…). 12 choix sont possibles pour chaque type de formation. Néanmoins, au total, un élève ne peut pas dépasser 36 vœux.
Exemple 1: un élève peut effectuer 12 choix de BTS, 12 choix de licence, et 12 choix de classes préparatoire.
Exemple 2: un élève peut effectuer 4 choix de licence, 10 choix de DUT, 12 choix de prépa, 4 choix d’école d’art et 6 choix de BTS.


Types de formation
Nombres de vœux possibles
CPGE (classes prépa aux grandes écoles) : 4 filières L, 5 filières ES et 9 filières S
CPES (classes prépa aux études supérieures)
 
12 vœux, dont 6 maximum par filière
DUT
12 vœux maximum
BTS/BTS-A
DMA (diplôme des métiers d’art)
DTS (diplôme de technicien supérieur)
 
12 vœux maximum
Licence 1
PACES (Première année de médecine)
DEUST (diplôme d’études universitaires scientifique et technique)
DU (diplôme universitaire)
 
 
12 vœux maximum
Ecole d’ingénieurs
12 vœux maximum
Ecole de commerce
12 vœux maximum
Ecole d’architecture
12 vœux maximum
Ecoles nationales d’art
12 vœux maximum
Autres formations :
DCG (diplôme de comptabilité et de gestion)
MAN (mise à niveau en hôtellerie)
MANAA (mise à niveau en arts appliqués)
Professions paramédicales et sociales
Année « 0 » à l’université pour préparer l’entrée en L1
 
 
 
12 vœux maximum, dont 3 maximum pour les MANAA

 


Les cas particuliers au moment de formuler ses vœux

 

Les réseaux d’écoles

Si vous postulez à un réseau d’école, comme par exemple celui des INSA (Instituts nationaux des sciences appliquées), vous pouvez choisir plusieurs établissements de ce réseau, mais cela ne comptera que comme un seul vœu.

Les classes prépa

Si vous demandez une classe prépa, vous pouvez classer deux vœux pour la même formation, ce qui augmente vos chances d’intégrer l’établissement de votre choix. L’astuce ? Il faut jouer sur l’option internat : classez deux vœux pour la même formation, l’un avec internat, l’autre sans. Cette technique permet de multiplier par deux vos vœux en CPGE. Au lieu de 12 vœux, vous avez la possibilité de demander jusqu’à 24 vœux en prépa, à condition bien sûr de ne classer que des prépas disposant d’un internat.

Les cursus universitaires en tension

En théorie, un candidat peut choisir de s’inscrire dans l’université de son choix et dans la filière de son choix, sans sélection. Dans la pratique, les choses sont un peu plus complexes, surtout en Ile-de-France. Dans certains cursus, notamment STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives), il y a beaucoup plus de demandes que de places disponibles.
A ce titre, les élèves qui passent leur bac en région parisienne, seront prioritaires pour les formations « en tension » dans les universités de la région. Mais il leur faudra impérativement formuler au moins six vœux universitaires. Sinon, l’algorithme qui gère les demandes sur APB considèrera leur candidature comme non prioritaire, même s’ils ont placé leur vœu pour une de ces filières en premier choix.


Quand formuler ses vœux sur APB ?

La procédure de formulation des vœux est ouverte du 20 janvier au 20 mars 2014 sur APB, pour toutes les formations. Ensuite, les candidats ont jusqu’au 31 mai pour classer leurs vœux.
NLF CONSEIL vous recommande de ne pas valider vos vœux trop rapidement. En effet, une fois vos vœux validés, vous ne pourrez plus les modifier avant les phases d’admission. Vous avez deux mois pour sélectionner les formations qui vous intéressent et peaufiner votre classement. Utilisez ce temps pour réfléchir sérieusement à votre orientation et vous positionner.


 

Le classement des vœux sur APB


Jusqu’au 31 mai


Une fois la sélection de vos vœux effectuée, vous devrez les classer. Le classement est primordial. En effet, si une place est disponible pour vous dans l’établissement que vous avez classé en 1, vous n’aurez aucune proposition pour les formations suivantes. Faites donc bien attention à trier vos vœux selon votre intérêt réel pour les formations.
Le rang que vous donnez à chacun de vos vœux ne sera jamais connu des autres établissements. Ils ont également interdiction de vous le demander. Si un établissement le fait, n’hésitez pas à le signaler sur le site. Les formations qui vous disent que vous ne serez acceptés que si vous les mettez en premier vœu vous mentent.
L’ordre des vœux est totalement libre, pas besoin de regrouper les choix par type de formation. 

 

La stratégie
1. Placez votre formation préférée en tête de liste
 Placez en tête de liste les formations que vous souhaitez intégrer avant tout, même si ces dernières sont difficiles d’accès. Vous n’avez rien à perdre en indiquant d’abord ce que vous avez toujours rêvé de faire.

2. Variez les types de formation
Vous avez droit à 12 vœux maximum par type de formation sans dépasser 36 demandes au total. Par conséquent, ne vous en privez pas. Par exemple, si vous tenez absolument à faire un BTS, vous pouvez utiliser vos 12 premiers vœux pour ce cursus. En revanche, il serait dommage de ne pas postuler ailleurs : DUT, licence, école… Utilisez les vœux qui vous restent pour des formations variées tout en privilégiant la pertinence avec votre projet d’études et votre projet professionnel. Ainsi, vous multiplierez les chances d’obtenir une réponse positive d’APB à la fin de l’année scolaire.

3. Licence en tension : choisissez une université de votre académie
En théorie, les universités ne sélectionnent pas leurs élèves sauf pour certains cursus spécifiques. Néanmoins, dans la pratique, certaines formations sont dites « en tension », c’est-à-dire que le nombre de places disponibles est largement inférieur aux demandes. C’est particulièrement vrai en région parisienne, notamment pour la licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) ou la licence de droit de Paris-Assas. Les universités sont alors obligées de sélectionner leurs étudiants. Cette sélection ne se fait pas sur dossier, mais par tirage au sort.
Avant de postuler pour une licence, renseignez-vous pour savoir si elle fait partie de ces cursus « en tension ». Si c’est le cas, privilégiez les universités de votre académie.
En outre, si vous choisissez une licence en surcapacité, vous serez obligé de formuler au minimum 6 vœux de licence pour être prioritaire au moment de la sélection des candidats. Le système cherche ainsi à s’assurer qu’un choix minimum de formations non-sélectives vous sera proposé. Si vous n’en choisissez pas 6, vous ne participerez pas au tirage au sort pour les licences en surcapacité.

4. Filières sélectives : ne vous limitez pas à votre académie
Vous visez un BTS, un DUT ou une prépa ? Dans ce cas, il faut adopter la stratégie inverse de l’université ! Ne vous limitez surtout pas aux formations de votre académie. En élargissant vos demandes à la France entière, vous aurez la possibilité de postuler dans des établissements qui correspondent le mieux à votre niveau. Ainsi, vous augmentez vos chances d’intégrer la formation de votre choix.


5. Prenez le temps de la réflexion
Vous avez jusqu’au 31 mai pour affiner le classement de vos vœux. Evitez de vous précipiter. Rien ne sert de valider votre choix définitif dès le 30 janvier. Au contraire, profitez de ce laps de temps pour vous renseigner au maximum sur les formations que vous visez, leurs exigences, leurs débouchés, leurs programmes. Cela vous permettra de faire votre choix plus sereinement.

Environ 75 % des élèves obtiennent leur premier vœu.
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire